MESSAGE ALERTE

 

ALERTE TENTATIVE D'ESCROQUERIE FAUX PRESTATAIRE EDF

Fiche procédure

RAPPEL DES FAITS
:
Mi-juillet 2016 une entreprise de la région a failli être escroquée par un individu se présentant comme salarié du bureau d’études d’EDF. Invoquant la possibilité de faire de substantielles économies sur leurs facture d'électricité, il proposait d’installer des batteries de condensateurs
pour réguler les pics de consommation. Ces matériels sont proposés à des prix largement supérieurs à ceux du marché.

En cette période estivale, profitant de la présence d’effectifs réduits et débordant d’imagination, les escrocs et pirates informatiques en tous genres
sont susceptibles de multiplier leurs attaques (escroqueries au faux président ou au faux RIB, ransomwares, phishing, démarchage téléphonique, ...).

Les chefs d’entreprise et les salariés doivent donc se montrer particulièrement vigilants. Le message d'attention joint avait été transmis le 22/07/16.

ACTUALISATION :
Fin 2015, une société implantée dans la région Auvergne-Rhône-Alpes est contactée par une personne se présentant comme conseiller chez EDF ENERGY.
Suite à la réalisation d'une soi-disant étude de la consommation électrique de l'entreprise, l'appelant propose d'installer une batterie à condensateurs permettant de réduire la consommation d'énergie réactive.
L'estimation d'économies semblant intéressante, la société passe commande. Une société sous-traitante basée dans l'Est de la France procède en décembre 2015 à l'installation et encaisse environ 20 000€.

Début septembre 2016, à l'issue d'un diagnostic des installations de la société par un technicien EDF (un vrai ce coup-ci), ce dernier questionne le responsable technique sur la présence de la batterie et indique qu'il ne s'agit pas de matériel vendu par EDF. Interrogée, la société EDF confirme que l'entreprise a été victime d'une escroquerie et que le matériel installé vaut en réalité entre 1500 et 2000 euros.
A ce jour, l'entreprise victime ignore si la batterie lui permet de réaliser réellement des économies.

 

ALERTE CRYPTOLOCKER : Hameçonnage de type "rançongiciel"

Un nouveau phénomène d'hameçonnage de type "rançongiciel" appelé Cryptolocker a tendance à se développer, vous trouverez quelques recommandations à ce propos.

Je joins également une plaquette de prévention concernant le arnaques aux petites annonces et le piratage d'un central téléphonique.

Gendarme Frédéric GAIGNAIRE - Référent départemental pour l'Intelligence Économique
COB GENAS-JONAGE - 14 rue Roger Salengro 69740 GENAS - Tph: 04.37.60.25.30


ALERTE CYBERATTAQUE de type "ransomware"

Une nouvelle entreprise du sud de la région a été victime d'une attaque de type "ransomware".
Le phénomène ayant tendance à s'amplifier, il nous a semblé opportun d'effectuer rapidement une sensibilisation des différents acteurs du monde économique

De quoi parle t-on ? Que faire ? - Plaquette d'information

Pour plus d'informations :
Gendarme Frédéric GAIGNAIRE - Référent départemental pour l'Intelligence Economique
COB GENAS-JONAGE Téléphone: 04.37.60.25.30 - Fax: 04.37.60.25.39  - frederic.gaignaire@gendarmerie.interieur.gouv.fr

ARNAQUE AUX FAUX PATRONS ET AU FAUX VIREMENTS

QUOI : Depuis trois ans, une escroquerie s'est propagée non seulement en France mais au sein de l'union européenne et même planétaire.

QUI : Hackers du monde entier.

COMMENT : Elle consiste de la part de ces auteurs à cibler une entreprise, en identifier les principaux acteurs puis entrer en contact avec un salarié de la société pour obtenir l'identité et encore mieux, l'adresse mail de "ces" responsables. De là, un "vrai" faux mails adressé avec l'identité du responsable de la société et envoyé au responsable du service comptabilité pour l'informer qu'une opération financière sensible. Pour ce faire, elle sera en contact avec un notaire ou un avocat qui est chargé de piloter la transaction. Pour s'assurer de limiter le risque de découverte de l'escroquerie en cours, le premier mail demande à l'employé(e) de communiquer uniquement en faisant "répondre" au premier mail que l'escroc aura envoyé à "sa victime". Cette dernière fait le nécessaire avec la banque de la société pour faire procéder à un virement bancaire vers une destination internationale.

POURQUOI : Par manque de connaissance et de sensibilisation à ce type de fait, des sommes importantes sont détournés de nos entreprises vers des destinations éloignées avant de se retrouver dans des "paradis fiscaux".

MANIÈRE D’OPÉRER : Les hackers adressent leurs mails en cachant leurs adresses IP via des systèmes rendant possible cette opération. Ils font ensuite "rebondir" parfois à plusieurs reprises leurs mails via des web masters situés à travers le monde. Il permet ainsi au hacker de cacher définitivement et ce dès le premier rebond son adresse IP avant que son ou ses mails n'arrivent dans vos boîtes. De la sorte, il est très difficile voir impossible de remonter à la source de l'adresse IP. Les escrocs peuvent ainsi agir depuis le monde entier sans être découvert sur la toile.

Quelques exemples de faits similaires :

http://www.macommune.info/article/escroquerie-aux-faux-virements-une-entreprise-du-doubs-delestee-de-274000-euros-93676

http://blog.francetvinfo.fr/enquete-en-cours/2013/02/07/comment-les-escrocs-pratiquent-larnaque-au-faux-patron.html

Ces faits sont en fortes progressions en ce début d'année 2014, pour lutter contre ce "pillage" nous vous rappelons que nous restons à votre disposition pour aborder ce phénomène de délinquance contre lequel chacune de vos sociétés restent une "cible" potentielle. En effet, les escrocs ne visent pas uniquement les structures importantes qui sont de plus en plus préparées à lutter contre ce type d'escroquerie grâce à des professionnels de la sécurité internet mais surtout contre celles qui n'ont pas forcément les moyens de se protéger. 

Contact: Gendarme Frédéric GAIGNAIRE (Président du Personnel Militaire de la Cie de BRON, Référent Départemental pour l'Intelligence Economique et chargé du Recrutement)  - Tel: 04.37.60.25.30
COB GENAS - JONAGE 14 rue Roger Salengro 69740 GENAS


FRAUDE EN ENTREPRISE - Enquête

La fraude en entreprise progresse et se transforme « Global Economic Crime Survey 2014» La France se distingue par une augmentation des fraudes constatées par les entreprises  c’est ce que révèle la 7ème édition de l’étude PwC sur la fraude en entreprise. Cette hausse s’explique notamment par des dispositifs de détection plus efficaces.

Touchant tous les secteurs de l’économie française, la fraude est un fléau coûteux pour les finances et la réputation des entreprises. Près d’un tiers des fraudes ont coûté plus de 100 000 dollars aux entreprises françaises.

De nouvelles fraudes se développent comme la cybercriminalité, la fraude « au Président », ainsi que la fraude aux achats, obligeant les entreprises à toujours plus de vigilance. Dans les 24 prochains mois, les dirigeants français redoutent particulièrement la cybercriminalité.

Février 2014 – 42 pages – En français a télécharger après inscription (4.8 Mo) à partir du lien :
http://www.pwc.fr/enquetefraude2014.html - D'autres études sont également disponibles sur ce site.

Contact: Gendarme Frédéric GAIGNAIRE (Président du Personnel Militaire de la Cie de BRON, Référent Départemental pour l'Intelligence Economique et chargé du Recrutement)  - Tel: 04.37.60.25.30
COB GENAS - JONAGE 14 rue Roger Salengro 69740 GENAS